Pollutions

Protégeons le calcaire

 

Le calcaire est une roche imperméable, l'eau y circulant n'est pas filtrée, et se retrouve telle quelle dans les exutoires.


Beaucoup d’éléments toxiques pour l’homme sont solubles dans l’eau. C’est pourquoi il est interdit de jeter des détritus dans la nature car lessivés par le ruissellement et transportés pendant l’infiltration, la pollution s’installera dans les eaux souterraines.


Les traçages permettent de mettre en place des périmètres de protection et de lutter contre les pollutions.

Un seul gramme de pesticide suffit à contaminer et à rendre impurs 10 millions de litres d'eau. En conséquence, toutes les pollutions externes, engrais agricoles, résidus industriel ou domestiques, pesticides, abandon de cadavres d'animaux, occasionnent des dégâts catastrophiques pour la faune aquatique ou non aquatique, dont souvent seuls les spéléologues ont connaissance.

Les spéléologues jouent un rôle fondamental en signalant aux autorités responsables des dérives de notre société, préjudiciables pour la qualité des eaux qu'elles soient captées ou non.

Un exemple : Saint-Antoine

 

Pendant des années, différentes exploitations se sont succédées sur le site : carrière, fabrique d’enrobé, garage et carrosserie. De nombreux produits chimiques se sont infiltrés dans le sol calcaire et ont gravement pollué la source. Il n’y a jamais eu d’action pour la protéger.

   

En 1997, après avoir constaté la pollution aux hydrocarbures, l’association Spélé-H2O en réfère aux autorités. Le captage de la source est suspendu...


Les toulonnais ont tout de même consommé cette eau jusqu’en 1997 (alors que l’affaire était connue depuis 27 ans).

Voir le film Pollution dans le calcaire

Voir le film Pollution Source Saint Antoine (Var)

Mise à jour : le 09/02/18


Page réalisée : T.Lamarque

Article : T.Lamarque, P.Maurel

Photos : T.Lamarque, P.Maurel, S.Ricard

Vidéos : T.Lamarque, P.Maurel,

Infographie : Spélé-H2O, P.Maurel, S.Ricard

Le milieu souterrain karstique permet aux eaux de sʼinfiltrer au travers de milliers de fractures, fissures, avens et galeries. Lʼeau nʼest absolument pas filtrée ! Si elle croise sur son chemin un polluant, elle lʼentraînera avec elle vers lʼexutoire. Souvent il sʼagit de sources captées avec les répercutions sur la qualité sanitaire des eaux distribuées. Les spéléologues sont les garants des nuisances en parcourant régulièrement les cavités des différents systèmes.